Aujourd'hui, je voulais vous présenter un livre qui m'a été offert par la SFT, sur recommandation de Sara Freitas, lors des Matinales de la SFT. J'en profite pour les remercier pour cet envoi ! Parlons donc d'E-myth, le mythe de l'entrepreneur revisité, de Michael E. Gerber.

couverture e-myth le mythe de l'entrepreneur revisité

D'abord, un petit résumé :
Mythe de l'entrepreneur, n. : 1. Mythe selon lequel la plupart des personnes qui créent une petite entreprise sont des entrepreneurs. 2. Présupposé néfaste selon lequel une personne maîtrisant bien le travail technique d'une entreprise est capable de diriger une entreprise réalisant ce travail technique.
Qu'est-ce qui fait le succès d'une entreprise, qu'est-ce qui la voue à l'échec ? Classique parmi les classiques, cet ouvrage au succès international phénoménal déboulonne les mythes qui entourent la création d'entreprise et vous donne des solutions concrètes pour assurer le succès de la vôtre.

Cet ouvrage est donc destiné aux TPE/PME ayant du mal à décoller, souhaitant se remettre en question pour mieux se développer.

chronique fiche de lecture

J'ai trouvé ce livre très intéressant, et je pense que je l'ai lu au bon moment, alors que j'étais en train de repenser ma façon de gérer mon entreprise : à peu près à la même période, j'avais assisté à un webinaire de LMKTraining où elle parlait notamment de posture de dirigeant, par rapport au « simple » expert (d'ailleurs, je vous recommande les webinaires de Laura Matsoukis, elle véhicule une énergie super positive et j'en ressors toujours boostée !). La première partie de ce livre reprend et approfondit la même idée : remettre son entreprise en perspective, ne plus travailler pour elle, mais la mettre à notre service... C'était très enrichissant, le genre de bouquin que l'on repose régulièrement pour y réfléchir. Je retiens tout particulièrement le concept de la triple casquette (technicien/expert, manager/gestionnaire, entrepreneur/stratège, qui m'a d'ailleurs fait penser à notre « triple cerveau » (reptilien, limbique, néocortex), je me demande s'il y a un rapport. Je vous renvoie au bouquin si votre curiosité est piquée. Personnellement, ça m'a aidée à prendre conscience de mes erreurs de gestion, comprendre pourquoi je me sentais un peu désabusée ces derniers temps pour repartir sur de meilleures bases.

L'auteur nous encourage aussi à concevoir notre entreprise comme une franchise, qui doit pouvoir tourner sans nous. Pour cette partie, j'ai eu un peu plus de mal à voir comment l'appliquer à une offre de profession libérale telle que la traduction, car le livre parle plutôt de vente de produits, c'est d'ailleurs le reproche que je pourrais lui faire : le choix des exemples. Il manquait d'un exemple concret avec un métier tel qu'avocat, traducteur... qui ne sont pas des métiers purement « scientifiques » ou mécaniques, qui sont un art autant qu'une science. Difficile, dans ce genre de professions, de décomposer tous les éléments de l'entreprise et des tâches à réaliser pour que l'entreprise puisse tourner sans nous (même s'il est en effet important de déléguer, et bien déléguer, certaines tâches annexes, ce que l'ouvrage évoque également). Je pense que cette question mérite d'être approfondie, j'ai sans doute besoin de plus de recul sur la question.

En bref, une belle découverte, je pense que c'est le genre de livres à relire plusieurs fois afin de mieux saisir tous les principes et de continuer à progresser une fois que l'on a commencé à appliquer les principes de base.

*****

J'espère que ce format Chronique vous a plu, je compte bien vous présenter d'autres ouvrages au gré de mes découvertes. N'hésitez pas à laisser vos recommandations.